Grocery sector innovation

Le marché de l'épicerie fine

Segment premium de l’alimentation sèche, l’épicerie fine propose des produits sucrés et salés avec un fort positionnement local ou produits d’exception. 

Si le répertoire d’aliments en lui-même ne change pas – confitures, conserves de confits ou de condiments, chocolat, thé et café dégustations, etc. –, le monde de l’épicerie fine arrive tout de même à innover et à garder intact l’attrait des consommateurs pour ce marché. Découvrez comment.

Co-branding et nouveaux concepts de magasins

En boutique spécialisée ou rayon de grandes et moyennes surfaces (GMS), l’épicerie fine n’est plus aujourd’hui réservée à une élite. Ce secteur cumule deux tendances fortes demandées par le consommateur : le « mieux manger » et le terroir. Encore faut-il que les industriels répondent à cet engouement sans perdre leur positionnement « gourmet ». Les enseignes Monoprix et Auchan n’ont en tout cas pas attendu. La première s’est immédiatement positionnée sur le segment de l’épicerie fine en proposant sa signature « Monoprix Gourmet » dès 1986, tandis que la seconde a ouvert en juin 2018 à Marseille un « Auchan Gourmand ». Mais la tendance d’aujourd’hui va à l’émergence de boutiques mono-produit haut-de-gamme qui représentent 20 % du marché.

« Savour Histoires de Gourmets », a concept store that brings together  three emblematic brand names of the delicatessen: the chocolatier  De Neuville, the wine merchant Nicolas and Comtesse du Barry.

« Savour Histoires de Gourmets », a concept store that brings together
three emblematic brand names of the delicatessen: the chocolatier 
De Neuville, the wine merchant Nicolas and Comtesse du Barry.

Pour jouer la carte de la sophistication jusqu’au bout, rien de tel que le co-branding, c’est-à-dire l’association de deux ou plusieurs marques. Cette alliance de deux notoriétés et de deux savoir-faire permet de faire émerger de nouveaux produits premium. C’est ainsi qu’est né en décembre 2018 « Savour Histoires de Gourmets », un concept store réunissant trois enseignes emblématiques de l’épicerie fine : le chocolatier De Neuville, le caviste Nicolas et Comtesse du Barry.
En termes de produits, aussi, le co-branding permet d’innover. La preuve avec la marque italienne Galateo & Friends qui a lancé « Crystal », une huile d’olive haut-de-gamme dont la bouteille est recouverte de cristaux Swarovski. Son compatriote La fabbrica della pasta di gragnano srl a choisi quant à lui de s’associer au café Kimbo pour proposer aux consommateurs des pâtes d’exception à base de semoule de blé dur et farine de café grillé. Ces deux produits ont d’ailleurs été sélectionnés dans le cadre du Sial Innovation de Paris, en 2018.

Variété des sens ou comment concilier exotisme, local, et produits premium

Black garlic grown in the North of France

Produced in Quincy in the North, this black garlic clove comes
from a regional variety, the Northern Pink Garlic.

L’un des principaux axes d’innovation tous secteurs confondus est la variété de sens avec pas moins de 28,1% des nouveaux produits lancés dans le monde en 2018, d’après le Panorama Mondial de l’Innovation réalisé par ProtéinesXTC. Mais comment proposer des saveurs différentes tout en conservant l’idée de terroir et de commerce de proximité ? Il suffit de rendre la production locale ! C’est la carte qu’a jouée l’entreprise Potdevin-Caron en produisant en France de l’ail noir, condiment d’origine japonaise. Son « Ail noir du nord » a gagné la médaille d’or du Grand Prix France de Sial Innovation 2018. Les Dragées Reynaud ont quant à eux présenté au SIAL des amandes enrobées de chocolat au miel de Provence, romarin ou encore huile d'olive. De quoi ramener les saveurs du Midi dans les papilles des consommateurs.

Le mélange de saveurs inédites constitue également un axe fort de l’innovation dans l’épicerie fine, à condition de garder le positionnement de produits gourmands et premiums. La marque française Azais-Polito a par exemple associé la brandade de morue et la truffe d’été tandis que les Chocolats Weiss osent le chocolat au lait de cèpes, « sur une idée originale de Régis Marcon, chef du restaurant Régis et Jacques Marcon 3 étoiles », précise le SIAL.

Le Panorama Mondial de l’Innovation note également l’émergence de la confiserie pimentée et la tendance aux goûts forts comme le lancement en avril 2018 de l’huile vierge de paprika bio de Biercors. Autre mélange étonnant venu tout droit des Etats-Unis et proposé par l’entreprise Aradipour (Sarai) : des dattes et du chili mixés ensemble pour un résultat sans aucun doute… piquant !

INSPIRING FOOD
BUSINESS WORLDWIDE
SIAL Canada
Montreal
SIAL Canada
Toronto
SIAL China
Shanghai
SIAL India
New Delhi
SIAL Interfood
Jakarta
SIAL Middle East
Abu Dhabi
Djazagro
Alger
Gourmet Selection
Paris
Visit SIAL Network